Le célèbre trio de la BBC, aujourd’hui résidant dans la tour d’Amazon, est de retour dans une nouvelle aventure. Cette fois-ci, à cause de la COVID-19, leur périple planétaire est confiné, sans faire de mauvais jeu de mots, dans leur pays natal, la Grande-Bretagne. Une destination moins exotique qui semble avoir posé un sérieux problème à la production.

Un problème visible par la structure même de ce téléfilm, que l’on peut diviser clairement en quatre mini-épisodes, plutôt qu’une grande aventure épique. La prémisse de base de The Grand Tour : Lockdown est de nous transporter dans une folle aventure sur les routes de l’Écosse, avec trois vieux « classiques » de l’automobile américaine. Une Lincoln, un Buick et une Cadillac… Trois modèles favoris de nos grands-parents. Cependant, on remarque assez vite que cette aventure sera assez mince. Oui, nous retrouvons Jeremy, Richard et James, trois icônes de la télévision britannique qui passent leur temps à se crêper le chignon et à vivre des mésaventures causées par l’état lamentable de leurs véhicules.

Mais après quelques dizaines de minutes, The Grand Tour : Lockdown manque d’essence et se retrouve en panne sèche. On suit alors les gars qui regardent des vidéos sur YouTube ( ?!?!? ), dans une courte séquence ennuyeuse. Par la suite, pour une bonne trentaine de minutes, le trio abandonne leurs épaves, pour faire une bataille d’autos tamponneuses et pour nous présenter trois véritables classiques de l’industrie automobile américaine. Le tout est digne d’un épisode de Top Gear, ancien programme des bonshommes sur la chaîne britannique BBC.

The Grand Tour : Lockdown rate complètement la cible et évite de nous présenter un coin de l’Écosse. Ceci est une adaptation si diluée d’un concept qui a fonctionné à maintes reprises dans le passé. Dans les dernières minutes, le spécial tente de retrouver des lettres de noblesse. Non pas en mettant les vieillards face à la culture écossaise ou en les forçant dans une périlleuse aventure. Mais en les forçant à construire un pont, un exploit déjà effectué dans le passé en Birmanie, près d’une décennie plus tôt…

The Grand Tour : Lockdown est à l’image du temps pluvieux qui pollue l’Écosse. On nage en plein réchauffé, dans un amas de nuages dispersés qui ne laissent pas passer le moindre rayon de Soleil…

Note : D+

Related Posts

3 thoughts on “The Grand Tour : Lockdown (2021)

Laisser un commentaire