Actionerd

Paradis du cinéma d'action

The Marine 2 (2009)

Résumé : Un marine (Ted DiBiase Jr.) suivant sa femme dans son travail en Thaïlande, doit protéger cette dernière d’un groupe terroriste attaquant l’hôtel paradisiaque où ils se trouvent.

Critique : 

D’entrée de jeu, il me faut avouer le pas de géant qu’à fait la franchise entre deux opus. The Marine était un hommage aux films d’action des années 80 qui était raté à tous les niveaux. The Marine 2 s’améliore grandement, ce qui n’est pas un exploit en soi. Certes le résultat n’est pas parfait, il est même facilement oubliable, mais c’est déjà un pas en avant.

À chaque opus de cette franchise, le casting et les gens derrière la caméra changent complètement. Ce qui fait que nous avons un nouveau acteur, Ted DiBiase Jr. pour jouer un nouveau marine. The Marine 2 est le seul et unique rôle au cinéma de Dibiase Jr et cela parait grandement. Il ne semble avoir quelques difficultés à être devant la caméra. Au-moins il est un excellent combattant, (Ce qui est aucunement surprenant puisqu’il est un lutteur.) et le voir combattre est un réel plaisir qui est malheureusement gâché par Roel Reiné (Death Race 2).

Reiné est un réalisateur qui adore manipuler la caméra. Dans ses films, la majorité des plans de caméra sont faits par lui. C’est un maniaque (dans le bon sens du terme) qui adore tenir une caméra entre les mains, pour le meilleur et pour le pire. The Marine 2 a quelques mini-plans séquences, qui sont clairement le meilleur de Reiné, particulièrement lors de l’attaque initiale du complexe hôtelier par les méchants (Reiné courant derrière DiBiase Jr. qui tente de trouver son épouse, au milieu des balles, de la foule et des bads-guys.).

Mais The Marine 2 a aussi le pire de Reiné, qui se retrouve dans la majorité des scènes d’action. Son style est parfois brouillon et gâche l’exécution des bastions. Rapidement, si nous pourrons le cas d’un combat entre le marine et deux soldats. Une bagarre magnifique qui est filmé par un bon traveling qui parvient à capter l’intesité et la violence du moment. Sauf que Reiné s’entête à inclure sa caméra qu’il porte à son épaule toute branlante, qu’il couple à un montage agressif.

Pour sa part, le scénario est tout ce qu’il y a de classique. Un gars va en Thailande avec sa femme, elle est en danger, les autorités sont incompétentes, le soldat américain décide de montrer ce que l’Amérique peut faire, il tue les méchants (Désolé des spoilers, mais c’est l’intrigue intégrale de The Marine 2.). C’est un concept qui a été vu dans milliers de fois au cinéma et The Marine 2 ne tente pas d’y apporter quelque chose de nouveau. En fait, le scénario est facilement oubliable. C’est ni plus ni moins qu’un amassi de scènes qui ont été vues une bonne centaine de fois. Certes, ce récit est supposé être une histoire vraie, mais ce n’est pas une raison pour rendre le récit plus plate que le fait réel.

Il faut aussi noter que Michael Rooker (Guardians of the Galaxy) et Sahajak Boonthanakit (Only God Forgives) figurent au casting. Ces derniers ont des rôles mineurs et semblent plus intéressés par leurs vacances en Thaïlande que par The Marine 2.

En conclusion, The Marine 2 n’est pas un mauvais film, mais cela ne veut aucunement dire qu’il est bon. En fait, je dirais que sa principale qualité, c’est qu’il est facilement oubliable. Vous devriez en faire autant, oubliez-le…

2.5/5


Réalisation : Roel Reiné

Scénario : Christopher Borrelli, John Chapin Morgan

Acteurs : Ted DiBiase Jr., Temuera Morrison, Lara Cox, Robert Coleby, Michael Rooker, Kelly B. Jones, Sahajak Boonthanakit

The Marine 2 (2009)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
1.9

En conclusion

Même s’il a un lutteur sympathique en tête d’affiche, The Marine 2 est un film qui se plante, en quelque sorte, à tout les niveaux, ce qui nous donne une impression de déjà vu.

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :