The Raid 2 : Berandal (2014)

Résumé : Quelques heures après avoir survécu aux événements du premier opus, Rama (Uko Uwais) doit abandonner sa famille et devenir agent infiltré dans une des plus grandes familles mafieuses de la région…

Critique : 

Alors que le premier Raid est l’un de mes films préférés, il me faut admettre dès le départ que The Raid 2 : Berandal m’a déçu. Alors que le premier film balançant de façon efficace, mais inéquitable certes puisque l’un est heureusement plus présent que l’autre, l’action et les moments de calme, ce nouvel opus tente d’injecter un peu de The Departed (ou Internal Affairs) à son propos, ce qui est théoriquement bien. Par-contre, la grande majorité des nouveaux personnages ne parvient pas à sortir du stéréotype mafieux, malgré que le long-métrage se voit comme un chef d’oeuvre, ce qu’il n’est pas.

Oui, les scènes d’action sont superbes et encore plus spectaculaires, mais entre un chef de la mafia, son fils avide de pouvoir, un policier «incompétent», un homme trop gentil pour être gentil, [etc] un climat de platitude règne, endormant presque le spectateur. Soyons honnêtes, entre la réussite évidente des scènes d’action et la nostalgie que nous avons envers le premier opus, il faut dire que le texte de The Raid : Berandal est bien sans plus.

Heureusement, il y a quelques merveilles comme les quatre assassins, qui sont la véritable attraction du long-métrage en dehors de Uwais. Chacun des personnages apportent une véritable bouffée d’air frais au long-métrage qui parvient, à partir de ce moment, d’offrir un divertissement s’approchant le premier opus, même si le fait de revoir Yayan Ruthian (The Raid) dans un rôle complètement différent apporte un certain lot de surprises et d’interrogations.

À la réalisation, Gareth Evans se surpasse encore en nous donnant des scènes d’action encore plus spectaculaire et avec des plans de caméra remarquables, comme dans la course-poursuite où la  caméra parvient à passer d’une voiture à l’autre, sans montage, effets par-ordinateur ou tours de passe-passe, malgré qu’il n’a pas su couper au montage des scènes ou des moments, plus ou moins utiles. Ce qui aurait pu avoir comme effet de dynamiser les temps morts et de rendre The Raid 2 : Berandal égal, sinon supérieur, à son prédécesseur…


Directeur : Gareth Evans

Scénariste : Gareth Evans

Acteur : Uko Uwais,  Arifin Putra, Oka Antara, Tio Pakusadewo, Alex Abbad, Julie Estelle, Ryuhei Matsuda, Kenichi Endo, Kazuki Kitamura

The Raid 2 : Berandal (2014)
4.7

Résumé

En se perdant de son expansion scénaristique, The Raid 2 : Berandal est un excellent film d’action qui devrait plaire à la majorité des fans du genre, et ce pendant plusieurs mois ou années, en attendant le troisième volet, ou le remake américain…

Envoi
Note des visiteurs
0 (0 votes)

Écrit par Michaël Michaud

Cinéphile amoureux du cinéma de seconde zone et des films d'action.

View all posts by Michaël Michaud →

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.