Undisputed (2002)

Résumé : Lorsque le champion poids lourd George « Iceman » Chambers atterrit en prison, un vieux mafieux organise un match de boxe avec le champion de la prison en titre.

Critique :

Il est certain que Walter Hill (48 Hrs) ne pensait pas qu’il allait créer une nouvelle franchise du cinéma d’action avec Undisputed; sa seule participation à une franchise cinématographique qui dure depuis près de deux décennies. Son film est à des années-lumière des Undisputed 2, 3 et 4 qui sont plus des festivals d’arts martiaux. Ici, nous avons un simple film de boxe dont l’allure et l’esthétisme font écho au cinéma des années 40 & 50. Même que le combat en tant que tel devient presque secondaire.
Undisputed se concentre à développer le parcours de deux criminels dont les destins vont s’aligner pour créer un événement sportif aux proportions épiques. Hélas, les deux boxeurs n’ont pas le même traitement, ce qui compose la principale faiblesse du scénario écrit par Hill lui-même en compagnie de David Giler (Alien). Le personnage de George « Iceman » Chambers (Ving Rhames, Mission: Impossible) prend tellement de place que son vis-à-vis, Monroe Hutchen (Wesley Snipes, Blade), est souvent relégué aux oubliettes. Et pourtant, Chambers fait figure d’antagoniste. Un violeur de femme dont les actes causent directement ou indirectement un changement de statu quo de la routine de ce pénitencier, la mise en isolement de Monroe et la destruction de la vie personnelle de sa victime.
Bien évidemment, le tout se culmine par un affrontement entre les deux hommes qui est assez ordinaire. Le premier Undisputed est coincé dans son choix de privilégier les deux boxeurs de façon égale, même si un choix a clairement été fait pour mettre de l’avant Chambers. Alors que Monroe, le rival opprimé, passe la majorité de son temps enfermé dans une cellule ne parvient pas à gérer un capital de sympathie suffisamment grand pour que l’on puisse vouloir le voir vainqueur. Ce qui ne vient pas faciliter les choses, c’est la présence d’un vieux mafieux au sein de la prison dont la sous-intrigue criminelle et la nostalgie n’apportent rien à nos deux combattants.
Bien évidemment, Walter Hill est une légende du cinéma des années 80 et 90. Au fil des années, son fil a peu changé et cela se voit ici. Undisputed y gagne des plans de caméra et un montage d’une autre époque venant accentuer l’idée que Hill se fait des classiques de la boxe. Hélas, sur le plan strict de l’action, les combats de boxe ont la malchance d’être parfois illisibles, surtout lorsque le cinéaste utilise des plans un peu trop intrusifs avec sa caméra. Aussi, sans élaborer en détail sur le combat final, il est dommage qu’Hill n’ait pas pris l’opportunité de s’amuser avec le duel de boxe fait « à la londonienne ». Un élément qui est important aux yeux de certains personnages. Un élément qui se résume à être une astuce pour piéger le spectateur dans un combat qui est, dans l’ensemble, assez banal et ordinaire.
Heureusement, les deux acteurs principaux livrent de bonnes performances et sont convainquant lors des scènes de boxe, même si Rhames ne parvient pas à être crédible sur le plan physique. L’acteur semble tout simplement être trop gros pour être le champion du monde de boxe. Peter Falk (Columbo) a également un rôle important lui qui interprète le vieux mafieux mentionné plus haut. Le reste de la distribution comprend Fisher Stevens (Short Circuit), Dayton Callie (Sons of Anarchy), Michael Rooker (Guardians of the Galaxy) et Wes Studi (Heat).
Undisputed est un film ordinaire sans plus. Oui, le film a un certain charme et son côté rétro risque de plaire à plusieurs. Mis à part cela, le long-métrage ne peut que se reposer sur la qualité de ses deux acteurs principaux pour marquer nos esprits. Une première entrée correcte sans plus pour l’une des meilleures sagas du cinéma d’action des dernières années.


Réalisation : Walter Hill

Scénario : David Giler, Walter Hill

Avec : Wesley Snipes, Ving Rhames, Peter Falk, Michael Rooker, Jon Seda, Wes Studi, Fisher Stevens, Dayton Callie

Undisputed (2002)
3

Résumé

La saga Undisputed démarre avec un premier volet chancelant mais efficace…

Sending
User Review
0 (0 votes)

Add a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *