Actionerd

Paradis du cinéma d'action

X-Men Anime : Season 1 (2011)

Résumé : Alors que les X-Men font le deuil de Jean Grey/Le Phénix, Charles Xavier décide de réunir son équipe pour partir à la recherche d’une petite fille, dont la disparition pourrait cacher un complot bien plus grand.

Critique : 

Incursion dans l’anime Japonais par les studios Marvel, composée de 4 séries télévisées (Blade, Iron Man, Wolverine et celle-ci), X-Men se veut être une réinterprétation Japonaise du comics américain, tout en plaisant aux fans de la première heure. Que vous soyez fans ou non de la bande dessinée, vous trouverez un intérêt dans cette histoire en 12 parties.

Se déroulant peu de temps après la saga Dark Phénix, l’histoire suit les X-Men composés de Wolverine (identique aux comics), Cyclops (Plus près du Cyclops de X-Men The Last Stand que du comics), Storm, Beast (Qui a un visage de lion), Emma Frost (Peu ressemblante du personnage des comics) et Armor (Un personnage créé pour la série).

Chacun des personnages a sufffisament de temps à l’écran pour se développer sans enlever du temps à l’histoire, qui est captivante. Pour un dessin animé Marvel, rarement j’ai été aussi passionné par le scénario qui étonament, parvient à nous captier, à nous intriguer et à donner envie de dévorer la série, malgré un épisode ou deux plus faible scénaristiquement parlant. Les twists sont en général, assez bien cachés et pour une fois, nous n’avons pas l’impression d’assiter à une série télévisée découpée en 12 épisodes, mais en un film de 4 heures environ.

Par-contre, tout n’est pas rose. Même si nous nous trouvons dans un dessin animé, le spectateur que nous sommes se retrouve infantilisé dans le déluge d’informations inutiles concernant les pouvoirs des héros/antagonistes, alors que d’autres fois, les pouvoirs sont un vrai foutoir, surtout ceux des « super-mutants », dont les pouvoirs semblent être choisis de façon aléatoire.

Par-contre, ce qui m’a le plus choqué, c’est les graphismes. Je vais ici taire ce que je pense du visage de Wolverine en général, dont chacune des expressions faciales est moins réussie que ses compatriotes, pour me concentrer sur les combats. Si, un partie des combats est trop poétique pour susciter une émotion, ceux qui sont bien bourrins sont illisibles. Pensons à celui, que je vais surnommer «Le combat contre l’homme qui avait deux gueules d’alligators». Durant tout le combat, je n’ai pas vu qu’il avait deux bouches, alors j’ai eu des difficultés à suivre ce combat, c’était presque invisible à l’oeil nu. Néanmoins, c’est une obligation de regarder cette série si vous êtes un fan des comics, de super-héros ou simplement de bonne TV!!!

3.5/5


Directeur : Fuminori Kizaki

Scénariste : Non-Appliquable

Acteur : Scott Porter, Steven Blum, Cam Clarke, Danielle Nicholet, Jennifer Hale

  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
3.9

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :